15h33…ça pourrait être la bonne heure pour commencer enfin à tenir un blog…Morne après-midi au bureau, accès internet d’une lenteur d’escargot (j’ai l’impression d’avoir été flash-backée en 1995 et le 56K…), encore 1 bonne heure avant de pouvoir m’évader de cet Alcatraz….Alors je tapotte sur Word et ferai un copier-coller de retour à la maison une fois que j’aurais trouvé la bonne plate-forme. Ah ben oui, parce que pour pouvoir blogger, il faut un site de blogging !

J’ai entendu de bien vilaines choses sur WordPress, qui serait bourré de failles de sécurité (merci les copains bloggeurs de Twitter !) et comme je suis un boulet en informatique ET que vous pouvez être certains à 100% que si un truc hautement improbable est susceptible de faire planter un programme/logiciel/PC/appli/voire iPhone (ne rayez aucune mention), c’est pour ma pomme. Il va falloir que je procède à quelques recherches pour trouver le bidule le plus stable et le moins compliqué possible…

Recherche que j’aurais bien entreprise au bureau right now mais comme tous les sites intéressants de geek et tous les réseaux sociaux sont

Accès à un site interdit.
(content_filter_denied)
Le site auquel vous tentez d’accéder est classé dans la catégorie : « Social Networking and Personal Sites;Society and Lifestyles » qui est une catégorie interdite car il ne présente pas, a priori, un intérêt professionnel.

il va falloir que je repousse ladite recherche à plus tard….

J’avoue que sur ce coup, les responsables de la sécu informatique de ma boite n’ont pas tort : le caractère professionnel est éminemment  absent de cette tentative d’accès à FB…Mais quand même, c’est pénible cette attitude 1.0…z’ont pas compris que cela démultiplie la créativité, le bonheur au travail, et la productivité (oui, la productivité !) de leurs salariés ? Parce qu’avec leurs conneries de restriction, je suis obligée de rattraper le temps perdu le soir, et du coup, je me couche très (trop) tard, je suis moins efficace le lendemain au boulot, et comme je suis fatiguée, je suis de mauvais poil et donc moins encline (ça se dit, ça, encline ?) à créer de la valeur ajoutée pour ma société tout en nageant dans le bonheur. CQFD. (je dis ça parce que c’est le jour « J’aime ma boite » aujourd’hui…ou c’était hier, je sais plus, ma timeline est flooded et ma p’tite cervelle aussi)

Bon, où en étais-je…Ah oui, donc trouver une plate-forme de blogging pas micro (parce que pour le microblogging, entre twitbirdpro, TweetDeck (qui ne fonctionne plus d’ailleurs depuis que j’ai changé mon mdp Twitter : quand je vous disais que je suis l’anti-geek par excellence), twitterlink, twitpic, Seesmic, j’en passe et des meilleurs, je suis servie – fin de la parenthèse), je vais aller faire la tournée des popottes c’est-à-dire visiter les blogs des copains et voir quel est le support. Et hop ! le tour sera joué.

J’ai longuement hésité avant d’ouvrir un blog (d’ailleurs, à l’heure où j’écris, il est encore parfaitement virtuel ! du vrai Cloud Blogging, c’est beau !) car je craignais :

  1. que ça me prenne trop de temps, le temps que je consacre aux activités 2.0 étant déjà incommensurable
  2. que je n’ai pas de choses intéressantes à dire (mais après tout, personne n’est obligé de lire, hein !)
  3. et surtout que je ne sois pas à la hauteur (traduction : que je sois une vraie merde méprisée et conspuée, ou pire, ignorée) en comparaison avec ce qu’écrivent avec talent tous ces bloggeurs/ twiterers que je suis assidument et avec délectation. Retour à la conclusion du point 2. Et de toute façon, je vais blogger pour mon propre plaisir, pas pour une quelconque reconnaissance. Quoi que.

Donc, c’est décidé, je me lance !

Et comme je ne pourrai jamais faire partie du Wikio (et pour cause : je n’ai pas de quéquette !), je vais pouvoir coller plein de liens à tort et à travers dans mes (futurs) billets et suivre ainsi les conseils z’avisés du bloggeur z’influent number One : « des liens, bordel, des liens ! © » . Au moins, ça servira peut-être à booster dans les classements celles et ceux dont la prose m’émerveille.

Hop, sauvegarde (on n’est jamais trop prudent)

Finalement, c’est pas mal pour un premier billet ! Il faut que je me surveille pour ne pas faire trop long, sinon, je n’aurai plus rien à dire dans le prochain qui vous contera ma quête graalesque (si si, cet adjectif existe! En tout cas, je l’ai trouvé sur Google) de la plate-forme de blogging idéale. Probablement. Mais ce n’est pas contractuel. Je peux changer d’avis quant au sujet du deuxième billet 😉

A ciao

Publicités

5 réflexions sur “Hello world!

  1. Bravo ! Ça fait drôle de rédiger le premier commentaire ! Ton billet est très bon, ne te tracasse pas pour la finalité, l’essentiel c’est que tu te fasses plaisir ! Bienvenue dans la blogosphère ! 🙂

    1. et coucou a mon 2eme premier commentateur : je m’y mets serieusement ce we (pr ce qu’il en reste) afin de donner a l’interface une tronche acceptable (d’apres mes criteres 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s